Albert Nobbs

Publié le par Linette (pseudo)

 

 albert-nobbs1

"Quelle importance que l'enfant l'appelle maman ou papa? Ce ne sont que des mots franchissant les lèvres, alors que l'amour est dans le coeur, et seul compte l'amour."

 

 

couv60015575C'est de qui?

 

George Moore. Né en 1852 en Irlande et mort en 1933. Il fait ses études à Paris pour devenir peintre et rencontre beaucoup d'artistes de cette époque comme Manet ou Renoir. Sous l'influence de Zola, il débutera l'écriture mais le succès n'est pas au rendez-vous à cause de l'immoralité de ses thèmes. C'est grâce à ses critiques d'art qu'il se fait davantage connaître. Par la suite, il publiera des pièces de théâtre, des poèmes, des romans et des mémoires.

 

Pourquoi j'ai choisi ce livre?

 

Car j'avais tout simplement adoré l'adaptation cinématographique ou Glenn Close est vraiment impressionnante. Son interprétation m'avait donné envie de verser quelques larmes.


 

Ca raconte quoi?

 

(Quatrième de couverture)

 

Quel singulier destin que celui d'Albert Nobbs! Majordome à l'hôtel Morrison, il y est apprécié pour sa discrétion et son efficacité. Mais, pour pouvoir travailler, Albert doit dissimuler un singulier secret. Sous ses vêtements masculins se cache depuis trente ans une femme travestie en homme. Alors qu'un ouvrier découvre l'imposture, Albert choisit pour la première fois de sa vie de réaliser un de ses rêves...

Confusion des sentiments et questionnement sur l'identité, l'histoire d'Albert Nobbs dans le Dublin de la fin du XIXe siècle se révèle d'une étonnante modernité.

 

Mon avis?

 

Modernité est effectivement le mot juste pour définir cette petite nouvelle. Et je rajouterai même originalité, car c'est bien la première fois que je lis ce genre d'histoire. Et pourtant, elle a été écrite au XIXe siècle! On peut donc facilement comprendre que Monsieur Moore choquait la morale en décrivant ce genre de personnage. albert-nobbs-poster-200x300.jpg


Dérrière le travail bien fait et la discrétion d'Albert Nobbs se cache avant tout une femme qui souffre énormément de solitude. Parce que la vie difficile l'a un jour poussé à enfiler un costume d'homme, elle a le sentiment de n'être qu'un "peut-être" depuis longtemps. Grâce à la rencontre d'un ouvrier de l'hôtel, Albert va découvrir qu'elle peut enfin concrétiser un projet pour réaliser son rêve. Mais pour cela, elle a besoin d'une femme à ses côtés.

C'est une nouvelle émouvante grâce au personnage, mais aussi au contexte de l'époque. Elle montre les conditions de vie difficiles de certaines femmes qui n'avaient plus de mari pour les protéger.

 

Pour 1.50, vous découvrirez une petite histoire étonnante mais aussi très triste. Le film reste cependant ma grande préférence car la fin (qui a été modifié) et l'ensemble des personnages sont beaucoup plus touchants.

 

Conclusion: Originalité et modernité rendent cette petite nouvelle touchante.

 

Je vous laisse en compagnie de la bande annonce du film...


 (édition: pocket, 92 pages, année de parution: 2012)

 

Commenter cet article

Missycornish 27/10/2012 11:31

ça à l'air bien! J'achèterai le dvd. Merci pour cette idée!

Linette (pseudo) 27/10/2012 19:45



J'espère qu'il te plaira. C'est une très belle histoire je trouve et Glenn Close est superbe!