Artemisia

Publié le par Linette

183629_4665527.jpg Livre acheté chez un bouquiniste de Lille pour quelques petits euros seulement.


C'est de qui?

 

Alexandra Lapierre écrit principalement des biographies romancées. Elle a remporté plusieurs prix littéraires et a publié onze romans.


Ca raconte quoi?

 

Nous sommes à Rome, en 1611 dans le quartier des artistes. Artemisia, une jeune femme vit avec son père, le peintre Orazio Gentileschi.

Celui-ci en fait son élève et découvre très vite qu'elle possède un don pour cet art.

Jaloux, possessif, il tentera de la cacher aux yeux des hommes et de la ville.

Mais le jour ou Artemisia se fait violer par un des plus proches amis de son père, tout bascule.

Une rivalité éclate alors entre le père et la fille.

 

Désormais, Artemisia va se battre pour qu'enfin, son talent soit reconnu.


Mon avis?

 

J'ai beaucoup aimé la narration d'Alexandra Lapierre. Elle a tout de suite capté mon attention, en me faisant voyager à travers l'Italie en compagnie d'Artemisia (jolie prénom), personnage attachant pour qui on éprouve de la compassion

Elle n'hésite pas à nous montrer la cruauté de certains hommes, notamment avec son amant, Agostino Tassi, qui plusieurs fois se retrouvera dérrière les barreaux.

Orazio Gentileschi est un personnage également bien complexe qui joue un double-jeu. Celui du père débordant d'amour pour sa fille et celui de l'artiste craignant qu'on ne lui vole son talent.

C'est en cela qu'il est très intéressant.

Artemisia c'est avant tout un combat de femme qui du déshonneur, arrivera un jour à la gloire.

 

Petit bémol: j'ai commencé un peu à décrocher lorsqu'elle arrive à Londres. L'histoire se détache souvent d'elle pour parler de faits historiques et dans le monde de l'art. J'ai compris la nécessité de ces passages mais sans m'y attacher.

Malgré tout, je félicite l'auteur pour son vrai travail de longues recherches qui a du être laborieux.

On sent qu'elle y met toute son énergie et qu'elle aime son personnage.

 

(edition: Robert Laffont, 526 pages, date de parution: 1998)

Commenter cet article

amaryllis 19/12/2011 09:14

Je l'ai dans ma PAL, il a l'air intéressant selon ton avis.

Linette (pseudo) 19/12/2011 09:27



Oui c'est instructif sur le monde de l'art mais également l'Italie à cette époque.



A-Little-Bit-Dramatic 13/12/2011 16:16

La trame historique de ce roman me plaît...j'ai bien envie de tenter...un jour,peut-être, pourquoi pas ?? :)

Linette (pseudo) 13/12/2011 16:19



connaissant tes goûts, je pense qu'il pourrait vraiment te plaire. Alexandra Lapierre a le même style d'écriture que
Catherine Hermary Vieille, je trouve.