Biographie d'une inconnue

Publié le par Linette (pseudo)

bio.jpg

(Edition: Ex Aequo, 92 pages, année de parution: 2013)

 

Pauvre Katia! Pour ses débuts dans l'édition en tant que biographe, elle qui rêve de conter les exploits de personnages historiques ou les frasques des stars, voilà que son éditeur lui confie la tâche de raconter la vie d'une inconnue. Comment magnifier la vie d'une Madame-tout-le-monde! "Vous feriez quoi, vous?" demande-t-elle aux lecteurs.

Alors, Katia va plonger dans le quotidien de cette inconnue-là.

L'humour est au coin de chaque page et personne n'est secondaire dans cette curieuse biographie qui révélera que cette Madame-tout-le-monde recèle sa part d'épique, de cocasserie, d'émotion... et de surprises. Etes-vous sûr que la vie de votre voisin est aussi limpide qu'elle y parait?

A l'heure des célébrités factices et volatiles, Jean-François Meurisse prend le parti des méconnus et entreprend l'exploration malicieuse du quotidien d'une inconnue, Elisa Serova.

Au lieu de nous broder du sensationnel, il va à la rencontre d'une vie; avec de vrais morceaux de gaîté, de découragement et aussi de générosité. En constante complicité avec le lecteur, l'auteur brosse à petites touches d'humour et de tendresse de beaux portraits de femmes telles que vous pourriez les avoir croisées hier ou que vous rencontrerez demain.

 

Il y a plusieurs mois maintenant, j'ai rencontré M. Meurisse en allant me promener dans un magasin de loisirs. Nous avons discuté de divers sujets et échangé nos coordonnées. Puis c'est en allant voir ma représentation théâtrale qu'il a eu la gentillesse de m'offrir son roman.

Je me devais donc d'une part de le lire, et d'autre part de lui consacrer une petite chronique.

 

J'ai lu ce roman très rapidemment. Non pas parce qu'il est court mais parce que j'ai vraiment été prise dans cette histoire.

Comme dit plus haut, cette biographie ne raconte la vie d'aucune célébrité, mais de personne comme vous et moi. Des personnages qui nous paraissent donc plus proches par leur simplicité.

Elisa Serova est une jeune femme divorcée vivant avec sa fille adolescente. Son quotidien est raconté avec joies et déceptions, rencontres et émotions. Malgré le fait que sa vie n'est pas extraordinaire, on prend plaisir à lire ses journées, ses petits moments d'intimité avec sa fille ou un voisin.

Au départ, je trouvais le personnage de Katia (l'auteure de la vie d'Elisa) inutile, je l'avoue. Pour moi, l'histoire en elle même était assez prenante sans avoir besoin de nous trouver un argument pour nous la raconter. Et puis, en approchant de la fin du livre, on comprend pourquoi son rôle est si important.

Finalement, j'étais assez triste de me dire qu'Elisa n'était que "fiction". Vous allez me dire: "mais qu'est-ce qu'elle raconte? Quand on lit un roman c'est de la pure fiction." J'ai sûrement ressentis ça car un personnage de fiction invente un autre personnage de fiction. C'est un ressenti que je ne saurais pas vraiment expliquer à vrai dire puisque c'est la première fois que je lis ce genre de roman.

Concernant l'écriture, il y a beaucoup de poésie, de jeux de mots et d'humour. Je dois dire que la scène du musée m'a particulièrement fait sourire pour la description absurde des tableaux.

Si vous souhaitez connaître l'univers de M. Meurisse, je vous invite à visiter son site qui se trouve sur mon blog dans la catégorie "Allez les voir".

 

Commenter cet article