L'Assomoir

Publié le par Linette (pseudo)

" Le lit était fait, et elle aurait pu se coucher, si elle avait quitté le cimetière pour venir passer la soirée avec son enfant."

 

001176747.jpgC'est de qui?

 

Emile Zola. Né à Paris en 1840 et mort en 1902, c'était un journaliste et écrivain. Il est aujourd'hui un des romanciers français les plus populaires. Il est principalement connu pour sa série de 20 volumes sur Les Rougon-Macquart. En 1898, il marque son engagement dans l'affaire Dreyfus avec son article "J'accuse". 


 

Ça raconte quoi?

 

Quatrième de couverture:

 

Qu'est ce qui nous fascine dans la vie "simple et tranquille" de Gervaise Macquart? Pourquoi le destin de cette petite blanchisseuse montée de Provence à Paris nous touche-t-il tant aujourd'hui encore?

Que nous disent les exclus du quartier de la Goutte-d'Or version Second Empire?

L'existence douloureuse de Gervaise est avant tout une passion où s'expriment une intense volonté de vivre, une générosité sans faille, un sens aigu de l'intimité comme de la fête.

Et tant pis si, la fatalité aidant, divers "assomoirs"-un accident de travail, l'alcool, les "autres", la faim- ont finalement raison d'elle et des siens. Gervaise aura parcouru une glorieuse trajectoire dans sa déchéance même.assommoir 

 

 

Mon avis?

 

Avant de partir en vacances, c'était décidé: j'avais envie de me replonger dans le classique. Thérèse Raquin m'avait fait découvrir et adoré le monde de Zola. Lu et relu, je n'avais pourtant pas poursuivi mon voyage avec ses autres oeuvres. C'est maintenant chose faite, mais le manque de temps m'a empêché de m'imprégner totalement de cette histoire: trois semaines sur un livre, à lire en dilettante, pour moi c'est beaucoup trop long!

Et pourtant quelle belle et triste histoire que l'Assomoir...

 

Zola nous entraîne dans le Paris des ouvriers et nous présente Gervaise Macquart, jeune femme douce qui passe sa journée à attendre son infidèle mari. Son quotidien se résume à ses deux enfants et son travail de blanchisseuse. Courageuse et de bon coeur, elle gravira les échelons pour pouvoir un jour réaliser son rêve: ouvrir sa propre boutique.

Malheureusement, son entourage contribuera fortement à sa perte.

Alcoolisme, pauvreté...le monde des ouvriers est exposé dans toute sa dureté et c'est encore grâce aux détails minutieux de Zola que nous pénétrons dans un autre monde. 

J'ai particulièrement aimé la scène du lavoir ou je pouvais presque ressentir la vapeur de l'eau sur ma peau et respirer l'odeur du savon.

GervaiseL'histoire d'amour discrète entre Goujet et Gervaise est très belle et pourtant si triste. J'ai adoré lire leurs petits moments intimes ou ils ne se contentent que de la simple présence de l'autre pour être heureux.

 

Le manque de temps pour lire m'a empêché d'adorer cette histoire et pourant le talent de Zola est bien la.

 

Je ne peux également que vous conseiller le film "Gervaise" de René Clément avec Maria Schell dans le rôle principal (1956). C'est pour moi, une très bonne adaptation.

 



 

 

(édition: folio, 504 pages, année de parution: 2010, peinture: Degas, Deux blanchisseuses)

Commenter cet article

Noémie 15/08/2012 17:02

Ce fut mon deuxième Zola, j'avais lu, avant Au bonheur des dames.
J'avais adoré suivre l'histoire de Gervaise. C'était un super moment! Un bon moment de lecture!
Il me tarde de recommencer un de ses romans. Même si c'est sombre, j'aime bien l'ambiance que Zola met dans ses romans.

Linette (pseudo) 15/08/2012 19:52



C'est vrai que l'on reconnait sa plume tout de suite. J'ai Nana et Au bonheur des dames dans ma PAL qui attendent sagement.



Alex-Mot-à-Mots 12/08/2012 09:55

Une bien triste histoire au final...

A-little-bit-dramatic 11/08/2012 22:08

L'Assommoir a été mon premier Zola ! J'avais lu Germinal auparavant mais en version abrégée, du coup, ça ne rend pas pareil.
Et je dois dire que j'ai vraiment apprécié ce roman. Il m'a donné envie de découvrir les autres romans de la série des Rougon-Macquart, que j'ai lue par la suite (j'y ai mis le temps mais ça en
valait la peine) et j'ai été totalement conquise. Certains m'ont moins passionnée que d'autres mais dans l'ensemble, je ne regrette pas d'avoir cette saga dans ma bibliothèque. :)
Je suis vraiment contente que ce roman t'ait plu. J'ai ressenti la même chose en le lisant, c'est un roman très visuel, on ressent vraiment l'atmosphère, l'intrigue. Et comme toi, je trouve que
Gervaise est un personnage particulièrement touchant. Tragique et touchant.

Linette (pseudo) 12/08/2012 19:08



Je compte aussi en lire d'autres de Zola car tout comme Maupassant, c'est un auteur que j'apprécie beaucoup. En tout cas, merci pour ton conseil de lecture lorsque je recherchais du classique à
me mettre sous la dent. Je ne l'aurais peut-être pas lu tout de suite sans ton avis.



Aaliz 10/08/2012 20:02

J'ai découvert Zola avec "L'Assommoir" et j'avais adoré. J'avais même enchaîné avec "Nana" puisque c'est la fille de Gervaise si je me souviens bien et il est tout aussi bien !
Bref, je suis contente que tu aies aimé car très peu de personnes semblent apprécier ce chef-d'oeuvre.

Linette (pseudo) 11/08/2012 19:04



Et oui, c'est bien dommage car Zola avait un talent fou pour raconter les histoires. Nana se trouve aussi dans ma PAL j'espère l'apprécier également.