La Catin - Tome 1

Publié le par Linette (pseudo)

couv21805564C'est de qui?

 

Iny Lorentz. Née à Cologne en 1949, elle écrit, sous différents pseudonymes, avec son mari. Ils ont publié ensemble une trentaine de romans. La Catin a fait l'objet d'un téléfilm.

 

 

Ça raconte quoi?

 

Allemagne, XVe siècle. Marie est une belle jeune femme promise à un riche avocat: Maître Ruppertus Splendidus. Mais à la veille de son mariage, son bonheur s'effondre. 

Suite à un complot, elle sera traitée de fille facile, jetée en prison, violée et bannie de sa ville. Elle n'a d'autre solution pour survivre que de rejoindre un groupe de prostituées itinérantes.

Marie a cependant un atout qui l'aidera à surmonter toutes les épreuves: en elle, brûle le feu de la vengeance...

 

Mon avis?

 

J'ai longuement hésité avant de m'acheter ce roman. J'avais un peu peur de m'ennuyer sans réellement savoir pourquoi. Finalement, c'était une très bonne découverte.

 

Tout d'abord, j'ai aimé ce roman car point de vue historique, il est assez intéressant. On sent que l'auteure a fait des recherches sur les événements qui ont marqués Constance à cette époque mais également sur le sujet de la prostitution au Moyen Âge.

J'ai notamment appris que les prostituées devaient porter des rubans jaunes sur leurs robes pour permettre aux gens de les identifier.

 

Marie est un personnage attachant, courageux et possédant une grande force de caractère. Celle qui au début se trouvait plus bas que terre se transforme lentement en tigresse.

L'histoire quant à elle est très romanesque, les malheurs de Marie se dénouent parfois un peu trop vite et avec un peu trop de simplicité. On se doute bien qu'un tel destin de personnage n'existe que dans les livres. Il faut bien sûr en faire abstraction pour apprécier pleinement ce roman.

Ma crainte s'est bien vite effacée car il se passe toujours quelque chose: arrivées de nouveaux personnages, drames, heureux événements... Le tout donne en fait un très bon rythme à la narration.

L'écriture est assez simple, un peu comme dans le style de Ken Follet ou de Mireille Calmel qui ont écrit le même genre de romans. On peut donc être un peu déçu sur ce point lorsque l'on aime la belle écriture avec ce genre d'époque.

 

En ce qui me concerne, j'ai hâte de lire la suite!

 

(édition: Pocket, 505 pages,  année de parution: 2008, peinture: Joueuse de Luth)

Commenter cet article

charmant-petit-monstre 27/08/2012 22:53

Je n'ai vu que l'adaptation télévisuelle allemande avec l'actrice principale du Destin de Lisa (je dois certainement être une des seules à avoir vu et apprécié cette série) bref, j'avais
l'impression d'avoir affaire à du Benzoni ou du Calmel.

Linette (pseudo) 28/08/2012 09:38



Oui ca ressemble beaucoup à du Calmel. Benzoni, je ne peux pas te dire, je n'en ai pas encore lu.



Alex-Mot-à-Mots 06/07/2012 09:57

Le premier mardi de chaque mois, les blogueuses volontaires font un article sur un roman érotique. En lisant ton billet, j'ai pensé à ce "challenge".

Linette (pseudo) 06/07/2012 14:20



Je ne le qualifierai pas vraiment d'érotique car les scènes d'amour ne sont pas vraiment décrites et il est souvent question de viol dans ce premier tome. Peut-être avec la suite...



Alex-Mot-à-Mots 03/07/2012 14:20

Rien à voir avec les premiers mardis de Stephie ?

Linette (pseudo) 03/07/2012 15:51



Je ne connais pas. Qu'est ce que c'est?



Enigma 02/07/2012 14:59

Un roman que j'ai très envie de lire =)

Linette (pseudo) 02/07/2012 19:43



Je te le conseille alors. On ne s'ennuie pas.



missycornish 01/07/2012 13:04

Coucou Linette! Dommage j'aurais bien aimé découvrir ce roman, mais je n'aime ni le style de Mireille Calmel ni celui de Ken Folett. Je trouve qu'ils n'ont pas de styles ou peut-être n'ont-ils pas
de cachets littéraires. Leurs dialogues sont moches et leurs textes manquent de fluidité.
Toutefois Ken Folett donne envie de s'intéresser un peu plus à l'Histoire.
Bises

Linette (pseudo) 01/07/2012 13:50



En fait ils possèdent des styles assez simple. Je comprends qu'on puisse ne pas aimer. Personnellement j'aime aussi la belle écriture mais ces auteurs ont le mérite de nous tenir en haleine, ce
qui n'est pas toujours le cas d'auteurs qui possèdent une belle plume. Pour le moment, je n'en ai lu qu'un de Follet mais impossible de décrocher.


Bises, à bientôt!