La Femme au Miroir

Publié le par Linette (pseudo)

poster 137106C'est de qui?

 

Eric Emmanuel Schmitt. Il est né en France en 1960. Dramaturge, nouvelliste romancier, il est aussi réalisateur. Il est connu depuis plusieurs années pour avoir publié Odette Toulemonde, La Part de l'autre, Oscar et la dame rose...

 

Ça raconte quoi?

 

 Trois vies différentes, trois destins, trois époques. Anne vit à Bruges pendant la Renaissance et doit épouser Philippe. Mais au dernier moment elle décide de s'échapper et préfère se réfugier la ou elle se sent le mieux: la nature. Hanna quant à elle vit dans la Vienne impériale de Sigmund Freud. Elle échange des lettres avec sa confidente, se plaignant d'une vie mondaine qui ne lui convient pas et de la pression de la société pour mettre au monde un héritier.

Anny, pour finir, vit à Hollywood. Depuis l'âge de quinze ans, elle passe son temps sur les tournages pour le cinéma. Instable, elle se réfugie dans la drogue et perd pied petit à petit.

Ces femmes vivent à des époques différentes mais tentent toutes les trois d'échapper à une vie non désirée.

 

 

Mon avis?

 

Ca fait un petit moment que j'entends parler de ce Monsieur Schmitt, à la télé, dans les magazines littéraires mais aussi par différents blogs de lecteurs. Et étant toujours curieuse dans ce milieu la, j'avais envie de découvrir son style.

 

J'ai malheureusement eu du mal à entrer dans ce livre. Pourtant j'adore les romans ou l'on quitte un personnage à la fin d'un chapitre pour en découvrir un autre. Il m'a d'ailleurs fait un peu penser à "Les Gens" de Philippe Labro, sauf qu'avec celui-la, j'avais vraiment accroché.

Le personnage d'Anne m'a beaucoup ennuyé car j'ai toujours du mal à me concentrer lorsqu'on me décrit des paysages ou des croyances.

Celui de Hanna, par contre m'a passionné. J'arrivais très bien à comprendre son mal être, sa vie de princesse qui l'emprisonne progressivement, son désir de fuir cette réalité. Et puis sa rencontre avec un des psychanalyste est tout à fait intéressante, on en apprend plus sur ce domaine, les dialogues sont enrichissants.

Anny m'a souvent agacé de par son comportement et en même temps j'ai eu envie de la plaindre. Son personnage montre à quel point les paillettes d'Hollywood peuvent cacher la souffrance et la solitude.

 

J'ai été tout de même agréablement surprise par la qualité d'écriture de l'auteur. En changeant de personnage, il change aussi totalement de style. On retrouve parfois des tournures de phrases de l'époque pour Anne et Hanna et un style tout à fait courant pour Anny.

Il possède une grande richesse de vocabulaire et arrive vraiment à adapter son écriture par rapport à l'époque en question.

 

Il y avait tout pour que j'aime ce livre et pourtant, non. Il m'a manqué cette passion qui me donne envie de tourner les pages.

Malgré tout, je lirai d'autres oeuvres de cet auteur car j'apprécie vraiment son écriture. 

 

(édition: Albin Michel, 456 pages, année de parution: 2011, illustration: Tamara de Lempicka)

 

challengepalezero

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laeti (histoires-de-livres) 26/02/2012 10:52

C'est déjà bien d'apprécier l'écriture! Tu coup, j'espère que tu en liras vite d'autres pour ne pas rester sur un échec. Pour ma part, j'ai aimé tout ce que j'ai lu de lui jusque à ce jour. J'ai
aimé celui-ci, mais je te conseille vivement 'oscar et la dame rose"

Linette (pseudo) 27/02/2012 18:40



Je note Ma libraire m'a conseillé "La part de l'autre" aussi.



Marion 15/02/2012 18:20

Je suis fan de cet auteur, mais je dois t'avouer que celui-ci n'est pas son meilleur, je trouve. Malgré tout, j'avais passé un très bon moment avec ce livre!

Linette (pseudo) 16/02/2012 10:11



Oui je veux bien te croire. Disons que j'ai trouvé son écriture très bonne mais il m'a vraiment manqué quelque chose. En tout cas j'en lirai d'autres de lui.