La Solitude des Nombres Premiers

Publié le par Linette (pseudo)

couv35516133

C'est de qui?

 

Paolo Giordano. Il est italien, né en 1982 à Turin. Il reçoit en 2008 le prix Strega pour son premier roman "La Solitude des Nombres Premiers".

 

Ça raconte quoi?

 

Mattia est un jeune surdoué, passionné de mathématiques. Il subit une grande solitude depuis qu'un drame a eu lieu dans sa famille. Il fait la connaissance d'Alice au lycée. Anorexique, photographe à ses heures perdues, elle possède également un passé douloureux qui l'unit en quelque sorte à Mattia.

A travers leurs souffrances, ils vont se retrouver, se séparer de l'adolescence à leur vie d'adulte.

 

Mon avis?

 

Je n'ai pas été conquise par cette histoire, autant le dire tout de suite. J'ai trouvé la narration très fluide, agréable à suivre car il n'y a aucune lenteur malgré le thème abordé. On pourrait facilement tomber dans l'ennui et non, l'auteur sait vraiment nous captiver et nous donne envie de tourner les pages.

Il utilise parfois quelques mots et phrases plutôt crus qui choquent un peu par rapport au style de base mais je dirai que ça apporte un petit plus cruel à l'histoire.


MAIS je n'ai vraiment pas pu m'attacher aux personnages, il manquait vraiment ce quelque chose qui fait que j'aurais pu ressentir de la compassion pour eux et être touché. Je les ai trouvés très vide en émotions (je vais peut-être choquer les lecteurs qui ont adoré ce roman mais c'est mon ressentis), l'auteur nous décrit beaucoup leurs actions mais peu leurs émotions et leurs pensées. Mattia m'a limite fait penser à un légume que j'avais envie de secouer. (oui je suis dure, je sais)

On sait qu'ils ont vécus une sorte de drame pendant leur enfance et qu'ils sont terriblement seuls mais ça s'arrête la. Rien ne montre qu'ils ont envie de s'en sortir, de faire des efforts pour être heureux, ils se contentent de subir la vie et je crois que c'est à cause de ça que je n'ai pas été convaincu.

La fin n'apporte rien au début et c'est assez dérangeant voir décevant.

 

Je regarderai quand même le film, par simple curiosité.

   

(édition: Seuil-Points, 344 pages, année de parution: 2009)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Malika 10/01/2012 10:31

Je n'ai pas compris non plus l'immense succès de ce roman, oui ça se lit bien mais vite lu vite oublié !!

Linette 10/01/2012 10:33



Oui, c'est tout à fait ça pour moi aussi.



Marion 07/01/2012 15:57

Tout comme toi, j'ai été très déçue par la fin, malgré tout, tu le sais, j'ai adoré ce livre et il m'a été très difficile d'en parler...

Linette (pseudo) 09/01/2012 09:07



Oui j'ai trouvé que la fin ne changeait rien au début de l'histoire et j'aime que les personnages évoluent au fil d'un livre.



Laeti (histoires-de-livres) 07/01/2012 08:57

Décidément, nous avons les mêmes gouts! Je vais commencer ce livre aujourd'hui, mais ton avis me refroidit un peu! Je repasserai te donner mon avis plus tard!

Linette (pseudo) 07/01/2012 13:15



Ah mince... c'est un peu bête que ça te refroidisse. Mais bon, certains ont adorés, comme quoi ce roman peut beaucoup plaire. Moi je l'ai terminé car la narration est fluide sinon je pense que je
l'aurais reposé. J'irai lire ton avis. Bonne lecture!