La vigilante

Publié le par Linette (pseudo)

  8990781 4025344

 

C'est de qui?pcc

 

Mélanie Wallace. Née dans le New Hampshire, elle a longtemps vécu entre New York et Paris. Après Sauvages publié en 2007, La Vigilante sort en 2008.

 

 

Ça raconte quoi?

 

Dans un village d'Amérique de l'est, ravagé par des inondations et par la pauvreté, Jamie, jeune vagabonde de 17 ans, accompagnée de son chien, découvre un garçon inquiétant ligoté à un arbre.

En le détachant, elle ne se doute pas qu'elle vient de délivrer une énergie dévastatrice.

Commence une étrange traque ou chacun des personnages tentera de fuir son destin à travers un paysage de brume et de neige.

 

 

Mon avis?

 

Il y a des livres qui nous procurent un tel lot d'émotions qu'il est difficile d'en parler. Celui-la en fait partie mais je vais tacher de faire de mon mieux pour vous communiquer mon ressentis.

 

La Vigilante est un livre très étrange, autant le dire tout de suite. Je n'ai lu aucun livre similaire à celui-ci et je ne sais pas dans quelle catégorie le classer. Thriller? Aventure? Horreur? Roman d'amour? Il est un peu ces quatre la à la fois. L'écriture est particulière et il faut au moins lire une cinquantaine de pages pour comprendre ou l'auteure souhaite nous emmener. Sans parler du fait qu'elle ne nous dévoile jamais tout d'un coup sur les personnages.  On peut également se sentir un peu déstabilisé avec ces longues phrases descriptives au vocabulaire recherché et aux dialogues très épurés.


Mais bref, cette histoire m'intriguait et je me suis attachée à Jamie, cette jeune femme réservée qui ne veut pas être placé en famille d'accueil, par peur d'être séparé à tout jamais de son chien.

Ou aller? Quoi faire? De quoi sera fait demain? Jamie n'en sait strictement rien, elle se contente de vivre ou plutôt de survivre jour après jour dans ce paysage sinistre, isolé, entourée de personnes aux passés lourds.

C'est ensuite une longue traque, entre plusieurs personnages écorchés, qui est décrite et qui ne se termine qu'à la toute dernière page. Suspens angoissant mêlé à une jolie histoire d'amour entre Jamie et un homme solitaire.

Je n'ai repris mon souffle qu'à la fin de ce livre en laissant couler mes larmes.

 

Pour finir, je dirai que c'est le genre de roman que l'on ressent totalement ou que l'on déteste car mystérieux est le mot qui le caractérise le mieux.

 

Emprunté à la bibliothèque, je l'achèterai bientôt pour qu'il siège dans la mienne...

 

"Alors Damon enroula doucement autour d'un doigt une mèche de cheveux de Jamie, il se pencha vers elle et lui demanda: Perdue dans l'espace?

Non, répondit-elle. Simplement perdue."

 

 (édition: Grasset, 333 pages, année de parution: 2008)

Commenter cet article

Missycornish 09/06/2012 22:06

Ca a l'air tres bien, j'espere pouvoir un jour le lire, meme si j'ai plein de romans qui m'attendent. Si tu as pleure, il est fort possible que je sois aussi emotive que toi, je m'immerse toujours
dans mes lectures.

Linette (pseudo) 11/06/2012 11:34



Je n'arrête pas de repenser à ce livre et il y a plusieurs jours, j'ai lu de nouveau le dernier chapitre. Il m'a encore fait pleurer. Je n'ai jamais lu un livre qui ressemble à celui-ci mais
c'est tout simplement bouleversant. Je ne peux que le conseiller.