Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Publié le par Linette (pseudo)

couv73907186C'est de qui?

 

Mary Ann Shaffer. Elle est née en 1934 aux Etats-Unis et est décédée en 2008, peu de temps avant que son livre ne soit publié. Elle se passionne pour les îles anglo-normandes et décide de l'écrire en collabortation avec sa nièce.

Annie Barrows. Elle est née en 1962 aux Etats-Unis. Auteure de livre pour enfants, c'est elle qui finalisera le roman de sa tante.

 

 

Ça raconte quoi?

 

(Quatrième de couverture)

 

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre Mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman.

Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir?

Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande, un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...), délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à cours d'imagination, le cercle littéraire d'amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité. Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du cercle et même d'autres habitants de Guernesey, découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas va changera sa vie à jamais.

 

Mon avis?

 

Vous avez adoré ce livre? Alors ne lisez pas ma critique car elle pourrait vous mettre en pétard.

 

Avant d'approfondir ma critique, je dois déjà dire que le résumé me dérange beaucoup. On y trouve l'essentiel de l'histoire et quelques lignes auraient largement suffit pour ne pas trop en révéler. 

Je dois bien l'avouer, ce livre m'a toujours attiré par son titre, sa couverture et son succès. Et encore une fois, je regrette (et me maudis) de l'avoir choisi en me disant: "Il plaît à beaucoup de monde alors il va sûrement me plaire!". Cette phrase est désormais à bannir de mon esprit.

Soit je suis une lectrice difficile à convaincre où alors ce roman est complètement surestimé. Mais comme je n'ai pas envie d'être méchante, je vais opter pour la première hypothèse.

 

L'idée est assez originale et plaisante. Une écrivaine qui cherche un futur sujet pour son roman, qui se passionne pour Anne Brontë et qui va rencontrer un futur club littéraire. En tant que lectrice, je ne pouvais qu'être séduite.

Juliet est de plus un personnage sympathique. Elle a beaucoup de caractère, énormément d'humour et nous captive toujours à travers ses différentes lettres.

Voila pour le point positif.

En ce qui concerne le négatif à présent...

La ribambelle de personnages fait que je me suis totalement pommée. Ne réussissant pas à mettre de visage sur les différents prénoms, je ne me suis pas attachée à l'entourage de Juliet.

Je n'arrivais d'ailleurs pas à être touché par leurs histoires qui défilent à vitesse grand V tellement la correspondance est vaste.

Et alors, par la suite, mon ressenti ne s'est pas amélioré. L'histoire déborde de bons sentiments: tout le monde est copain avec tout le monde et les allemands sont (presque) tous méchants. La petite fille farouche est devenue la meilleure amie de Juliet...

J'ai eu l'impression de mettre gaver de crème pâtissière en terminant ce roman. Alors d'accord, c'était la guerre et il faut maintenant un peu de bonheur, mais bon la on se doute qu'une correspondance pareille est moyennement crédible. J'ajoute que les personnages tout lisses ont tendance à m'ennuyer littéralement.

 

Conclusion: L'idée était bonne et aurait pu être beaucoup plus exploité mais la bonté à répétition rend le livre moyennement intéressant au final.

 

J'ai lu ce livre en partenariat (lecture commune) avec Bibliophile et A little Bit Dramatic. Je vous invite donc à lire leur chroniques.

 

(édition: 10/18, 410 pages, année de parution: 2011)

Commenter cet article

S.Ecriture 27/01/2013 16:01

J'ai beaucoup apprécié. Dommage que tu n'ais pas accroché.

Linette (pseudo) 30/01/2013 17:42



Oui, grosse déception pour moi.



Lily 14/12/2012 22:29

Et moi, j'ai beaucoup aimé ! L'abondance de personnages oblige à revenir un peu en arrière, mais on s'y habitue. Il est très intéressant de découvrir ce que la lecture apporte à chacun, on apprend
des choses sur les femmes dans les camps pendant la guerre - par exemple qu'elles n'avaient aucune serviettes durant leurs règles - et on découvre Guernesey d'une façon très agréable qui donne
vraiment envie de s'y rendre. J'ai lu ce livre il y a déjà deux ans mais je le referai avec plaisir dans quelques temps !

Linette (pseudo) 15/12/2012 18:48



Tant mieux si tu as aimé, il en faut pour tout le monde.  Il a plu a pas mal de gens d'ailleurs. En ce qui me
concerne, ce livre ne m'a vraiment pas appris grand chose comparé à d'autres romans sur la même époque.



Laeti (histoires-de-livres) 26/09/2012 16:17

Ah enfin un commentaire qui va dans mon sens! Moi je n'ai pas du tout apprécié cette lecture!

Linette (pseudo) 26/09/2012 18:43



Ravie de ne pas être la seule.



cultur-elle 09/09/2012 12:12

Je fais partie de ces personnes qui ont bien aimé. Le roman m'a donné envie de partir à la découverte des îles anglo-normandes =)

Violette 05/09/2012 18:57

contente de rencontrer quelqu'un du même avis! j'avais aimé le cadre, l'île ... mais à part ça, j'ai trouvé le livre sans intérêt!

Linette (pseudo) 05/09/2012 19:49



Tu es ma nouvelle copine alors. ^^ C'est vrai qu'il ne me restera pas en mémoire longtemps celui-la. D'ailleurs je
compte le revendre ou le troquer.