Le Songe d'une Nuit d'Eté - Shakespeare

Publié le par Linette (pseudo)

9782290003954

(édition: Librio, année de parution: 2007, 94 pages)

 

"Lysandre: Qu'y a-t-il mon amour? Pourquoi votre joue est-elle si pâle? Pourquoi les roses se fânent-elles là si vite?

Hermia: Peut-être faute de pluie; et je pourrais bien en faire tomber par un orage de mes yeux."

 

A l'heure où les elfes s'éveillent, les humains s'endorment, et il est demandé au spectateur, victime consentante, de croire à la communication improbable de ces deux mondes. Les uns habitent la cité, régie par une loi anti-naturelle et imposée ; les autres demeurent au plus profond des bois ; lieu où les lois irrationnelles de l'amour ont libre cours. Thésée juge les amoureux, Obéron les réconcilie grâce à un philtre d'amour qui, tel une encre magique, engendre dans le coeur des amants, comme dans l'intrigue, des bouleversements baroques.


SHAK-Oberon et Titania-big

Après Roméo et Juliette, je poursuis ma découverte de Shakespeare avec cette comédie mêlant réalité et fantastique. On change de décor avec cette pièce puisque nous nous retrouvons en compagnie des seigneurs grecs. L'un d'entre eux veut marier sa fille à un riche prétendant, hors elle en aime un autre, tandis qu'une autre jeune femme cours après le premier (vous me suivez?). 

Du côté des elfes, c'est le chahut également. Le roi des elfes se dispute avec son épouse et cherche à lui jeter un sort. Puis ces deux petits mondes vont se rencontrer et former un cocktail explosif ou les quiproquos et gags s'encha înent.

Le songe d'une nuit d'été est un petit moment de fraîcheur et de gaieté. On s'amuse tout comme les elfes qui jouent avec les hommes et on entre tout doucement dans une petite bulle magique, intime où l'on souhaite voir l'amour des jeunes gens triompher (il nous doit bien ça). 

Je ne connais pas encore bien l'univers de Shakespeare (même si je sais qu'en général il est peu gai) mais cette courte pièce a l'air bien différente de ses autres oeuvres.

 

Les points négatifs: Aucun.

Les points positifs: La fraîcheur et la gaïeté, des personnages intéressants. Une pièce que j'aimerai voir.

 

71134008.jpg

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Malika 05/05/2013 09:45

Je n'ai encore lu aucun texte de Shakespeare, mais je garde un très bon souvenir de la version cinématographique de cette pièce avec Rupert Everet et Michel Pfieffer.

Linette (pseudo) 08/05/2013 17:12



Ah? Je ne connais pas du tout cette version. Il faut que je regarde ça de plus près.



A-little-bit-dramatic 07/04/2013 18:21

Si, ça y'est, je m'y suis remise ! :) Je n'ai pas publié en mars (ou très peu) parce que j'étais occupée avec deux gros bouquins... =) Là, ça y'est, c'est reparti. ^^

A-little-bit-dramatic 06/04/2013 21:54

A part Roméo et Juliette, je ne connais aucune autre pièce de Shakespeare. A l'occasion, j'aimerais lire celle qu'il a écrite sur Richard III, qui est un personnage qui m'intéresse...Le Songe d'une
Nuit d'Eté ne m'a jamais forcément attirée, j'ai peut-être tort...il paraît que c'est très onirique, très féerique...

Linette (pseudo) 07/04/2013 18:16



Je pense que c'est surtout une pièce complètement différentes des autres. En tout cas, elle vaut le coup d'être lue car elle permet de s'évader un peu. Tu ne publies plus en ce moment, si? Bises.



Alex-Mot-à-Mots 02/04/2013 16:06

Je n'aime pas lire le théâtre. Je préfère - quand c'est possible - aller le voir.

Linette (pseudo) 07/04/2013 18:15



Je te rassure, je fais du théâtre et moi aussi je préfère le voir plutôt que de le lire. Mais bon, l'avantage avec la lecture c'est qu'on peut toujours analyser la pièce de nouveau... alors qu'en
la regardant, on ne saisie pas forcément toutes les subtilités.