Madame Hemingway

Publié le par Linette (pseudo)

couv29131675.jpg

(Edition: Le livre de poche, année de parution: 2013, 504 pages)

 

Chicago, octobre 1920. Dans la ville qui vibre sous les derniers airs de jazz de la Nouvelle Orléans, la douce Hadley Richardson rencontre un garçon de vingt ans, grand et svelte, cheveux noirs et yeux noisette, avec, sur la joue droite, une fossette irrésistible. Il s'appelle Ernest Hemingway et méduse l'assitance avec ses récits sur la Grande guerre dont il est rentré blessé à la jambe pour avoir tenté de sauver des vies en Italie. Hadley qui ignore tout du jazz mais joue Rachmaninov avec passion succombe à l'air bravache et aux regards de braise du jeune homme. Elle a vingt-huit ans.

Mariés en un éclair, follement amoureux, les Hemingway embarquent le 8 décembre 1921 à bord du Leopoldina pour Paris la trépidante où ils se retrouvent vite au coeur d'une "génération perdue" d'écrivains expatriés qui compte déjà Gertrude Stein, Ezra Pound, James Joyce, F. Scott et Zelda Fitzgerald...

Entre l'alcool qui coule à flots, la guerre des égo et la beauté des femmes qui l'entourent, Ernest travaille péniblement à ce qui sera bientôt Le soleil se lève aussi. Son premier roman lui apportera fortune et consécration. Mais à quel prix? Hadley qui s'acharne à rester fidèle à ses valeurs, saura-t-elle répondre à ses exigences et rester sa muse, sa complice, son épouse face à la belle et perfide Pauline Pfeiffer?

 

Madame Hemingway est un livre à l'instar de Alabama Song de Gilles Leroy. Ecrit à la première personne sous une forme de journal intime, il dépeint la vie de Hadley Richardson qui deviendra plus tard la femme de ce célèbre écrivain. Elle nous raconte à travers ses pages quelques bribes de son enfance, sa rencontre avec Ernest et enfin leurs années de mariage. On découvre sous un jour intime ce couple et sûrement une toute autre vision d'Hemingway.

Hadley est un personnage passionné pour qui on se prend vite d'affection. J'ai beaucoup aimé la suivre dans les quartiers pauvres de Paris mais aussi au cours de ses nombreux voyages. J'étais émue par cette femme qui a finalement vécue dans l'ombre de son mari. Capricieux, Hemingway n'était pas un coeur tendre (comme bon nombre d'artistes), laissant sa femme plongée dans ses questionnements auxquels il ne donne jamais de réponse. De rencontres extraordinaires dans un Paris mouvementé aux désillusions de ce jeune couple, Paula Mclain ne nous épargne aucun détail pour notre plus grand plaisir.

La fin m'a particulièrement touchée. On y trouve une Hadley plus forte et plus apaisée qui entretient toujours une immense admiration pour celui qui allait devenir un grand écrivain.

 

0_0_200_302.jpg

 


Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 28/08/2014 21:11

Que de suspens.....

Laeti 26/08/2014 09:39

J'aime les romans historiques ou biographiques dans lesquels on apprend des choses... Je me le note!

Linette (pseudo) 27/08/2014 09:31



Bonne découverte alors!