Manon Lescaut

Publié le par Linette (pseudo)

9782081202894C'est de qui?

 

Antoine François Prévost, plus connu sous le nom d'abbé Prévost. Romancier, journaliste, historien et traducteur français. Né en 1697 et mort en 1763, il publia 12 oeuvres.

L'histoire du Chevalier des Grieux et de Manon Lescaut a probablement été inspirée de sa vie et sera condamnée par le parlement de Paris.

 

 

Ça raconte quoi?

 

Lorsque le Chevalier des Grieux aperçoit pour la première fois Manon Lescaut, il en tombe éperdument amoureux. Mais la belle aime avant tout le luxe et n'hésite pas à bafouer la morale en vendant ses charmes au plus fortuné afin de satisfaire son désir.

De vols en crimes, la demoiselle conduira l'aveugle chevalier à sa perte.

 

Mon avis?

 

Ce roman traînait depuis un bout de temps dans ma PAL et grâce au "Challenge Livra'deux" (voir article plus bas) j'ai pu enfin me plonger dedans. Comme quoi parfois il ne faut pas grand chose pour se motiver...

 

Il est difficile de s'attacher aux personnages dans ce roman tellement ils sont antipathiques.

Le Chevalier des Grieux, jeune homme qui vient de finir ses études et qui s'apprête à retrouver son père, tombe immédiatement sous le charme de Manon. Jusque la tout est normal, mais ce dernier se laissera complètement aveuglé par sa passion, pardonnant la moindre infidélité de sa maîtresse et prêt à mettre sa propre vie en danger pour la sauver.

Manon quant à elle est loin d'être sotte. Tous ses plans sont préparés avec minutie afin que les choses tournent toujours en sa faveur. Infidèle pour des bijoux, de l'or, une place privilégiée...elle ne cesse de mener le Chevalier par le bout du nez en ayant prit soin de le ruiner de sa fortune.

On passe notre temps à suivre cet idiot et cette libertine à travers leurs aventures.

Les péripéties de l'histoire: vols, trahison...permettent à l'histoire de ne pas être trop redondante et d'oublier que les personnages méritent des claques.

Ce n'est pas un classique excellent mais étonnant comme le dit la couverture.

 

"Fatale passion! Hélas! n'en connaissez-vous pas la force, et se peut-il que votre sang, qui est la source du mien, n'ait jamais ressenti les mêmes ardeurs?"

 

(édition: Flammarion, 223 pages, année de parution: 2007, illustration: Aurore Callias et Philippe Cabaret)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Missycornish 09/06/2012 22:12

Tiens cela rappelle La Dame aux camelias, ca c'etait beau, la meme histoire mais avec des personnages attachants et profondement humains. J'ai ecrit un article dessus sur mon blog. J'avais eu un
veritable coup de coeur pour cette histoire d'amour contrariee. Tout simplement beau. Bises

Linette (pseudo) 11/06/2012 11:31



Je dois me motiver à le lire aussi celui-la Il y a tellement de beaux classiques à découvrir impérativement. Bises.



Noémie.W 31/05/2012 21:14

C'est vrai de Grieux est agaçant a toujours tout pardonner :) C'est vrai que c'est pas du Maupassant mais je suis contente de l'avoir lu tout de même.

Linette (pseudo) 01/06/2012 10:16



Oui c'est toujours enrichissant de lire des classiques.



Alex-Mot-à-Mots 29/05/2012 21:11

Cela me rappelle mes années de lycée....

Linette (pseudo) 29/05/2012 21:20



Bonnes ou mauvaises?



Ramettes 26/05/2012 16:08

Je me souviens d'avoir étudié un extrait, il s'agissait de la traversée d'une ville en voiture... Ce prof assez particulier nous avait montré dans une analyse tous les champs lexicaux et tout la
thématique sexuelle... Mais je n'ai jamais lu ce classique. Un jour peut-être...

Linette (pseudo) 26/05/2012 19:51



Les classiques sont toujours intéressants à décrypter en effet. Maintenant on a tellement l'habitude de lire des phrases toutes faites qu'on ne s'attarde plus sur le vocabulaire...



A-little-bit-dramatic 25/05/2012 12:34

Je suis contente que ce livre t'ait plu !! ;) Moi, je voulais le lire depuis longtemps et je n'ai pas été déçue du tout ! Je l'ai trouvé assez abordable même si, sur certains passages, il faut
vraiment se concentrer pour comprendre...quelques répétitions, aussi, mais ça ne gêne pas trop la lecture donc, c'est le principal ! ^^

Ensuite, comme toi, je ne me suis pas du tout attachée aux personnages. Sauf à la fin, où ils deviennent un peu plus humains, j'ai l'impression, surtout Manon...en tous cas, l'aveuglement du
chevalier des Grieux, qui tourne presque à la bêtise n'incite pas du tout à l'aimer et je l'ai trouvé très agacant... :) Mais ça reste quand même un très bon roman.

Linette (pseudo) 25/05/2012 13:39



Oui comme tu dis, il y a une sorte d'expiation de la part de Manon à la fin. En tout cas il reprend vraiment les codes la tragédie...