Mon chien Stupide

Publié le par Linette (pseudo)

couv19407718C'est de qui?

 

John Fante. Né en 1909 et mort en 1983, c'était un auteur, scénariste et essayiste américain. Ses livres comportent beaucoup de faits autobiographiques. Provocateur, il est considéré comme un écrivain de premier ordre.

 

 

Ça raconte quoi?

 

Henry Molise, écrivain et scénariste, vit en Californie entouré de sa femme et de ses quatre enfants. Un peu aigri par sa vie de famille et par le manque de travail, il aimerait tout plaquer pour retrouver l'Italie, son pays d'origine. Un soir, il rencontre un chien allongé devant sa porte. Bien décidé à se faire adopter par cette famille déjantée. Cette énorme masse à quatre pattes deviendra bien vite un sujet de disputes.

 

 

Mon avis?

 

Depuis le temps que dans mon entourage on me poussait à lire du John Fante, c'est maintenant chose faite.

 

J'ai passé un bon moment avec ce livre assez rapide à lire. Je ne dirai pas non plus que j'ai adoré car je pense que d'ici quelques mois beaucoup de détails deviendront flous.

L'écriture est assez simple, sans grande description et composée d'énormément de dialogues. C'est d'ailleurs peut-être le point qui m'a un peu dérangé à la longue.

Dans ce récit, pas question de mâcher ses mots, c'est cynique et par moment vulgaire. Mais à petite dose la vulgarité me fait vraiment marrer, ça doit être mon côté masculin qui ressort.

Je ne me suis pas vraiment attachée à cette famille complètement déjantée aux enfants ingras et au père aigri. J'ai juste eu de la compassion pour cette mère qui essaye de faire régner l'entente cordiale dans cette maison et qui n'y arrive pas.

Malgré cela, j'ai ris pendant une grande partie du livre. Henry Molise est le genre de personnage qui critique toujours tout et qui souhaite régler les disputes à coups de poing avec ses enfants. Les enfants n'agissent que dans leur propre intérêt et laissent bien souvent les parents trouver des solutions à chacun de leurs problèmes. En agitant le tout, on obtient donc un cocktail explosif.

Sans parler du chien, Stupide, un akita inu pure race (malheur à moi qui adore ces chiens) qui ne pense qu'à s'accoupler avec le sexe masculin et qui met en pièce les femelles aux alentours.

 

La fin perd un peu de sa fraîcheur par rapport au début et devient légèrement plus triste. Dommage, mais ce récit m'aura quand même convaincu de poursuivre mes lectures sur John Fante.

 

"Un chien était certes une fort belle créature, mais il ne savait pas repasser les chemises ni préparer les fetuccini ou le poulet marsala, pas davantage écrire une dissertation sur Bernard Shaw, et puis un chien a l'air sacrément idiot en bas noirs."

 

(édition: 10/18, 185 pages, année de parution: 1987, photo: bohemian Boxer Hulton Getty)

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 22/05/2012 21:19

Un auteur lu, et puis bien vite oublié....

Linette (pseudo) 22/05/2012 22:38



Je comprends pourquoi. Personnellement, je ne pense pas non plus qu'il figurera dans mon top ten mais bon j'ai passé un bon moment.