Rosa Candida

Publié le par Linette (pseudo)

Rosa CandidaC'est de qui?

 

Audur Ava Olafsdottir. Elle est née en 1958 en Islande. Elle est professeur d'histoire de l'art et directrice du musée de l'université d'Islande. Rosa Candida est son troisième roman.

 

Ça raconte quoi?

 

Arnljotur, 22 ans, quitte le domicile familial en laissant dérrière lui son vieux père et son frère jumeau autiste. Passionné d'horiculture, il part s'occuper d'un jardin à l'abandon se trouvant à plusieurs centaines de kilomètres dans un monastère. A cet endroit, il y fera pousser la Rosa Candida, une variété rare à huit pétales héritée de la serre de sa mère.

C'est d'ailleurs dans celle-ci qu'il aura fabriqué, sans le vouloir, une autre variété de fleur: sa petite fille, Flora Sol.

 

Mon avis?

 

Il y avait tout pour que j'adore ce roman. Une petite histoire pleine de délicatesse, des relations humaines qui évoluent et surtout une auteure islandaise. Depuis que j'ai lu "La Terre des Mensonges", je suis à la recherche de lectures scandinaves qui me fassent le même effet ou presque...

Autant dire que la, c'est pratiquement raté...

 

Arnljotur n'est pas vraiment un garçon auquel je me suis attachée. Je l'ai trouvé assez vide, pas très intéressant et se posant toujours les mêmes questions ennuyantes.

J'ai quand même dévoré ce début de roman car j'aimais le cadre de l'histoire, son jardin ou je pouvais presque sentir chaque fleur, les effleurer et en prendre plein les yeux. C'était comme un avant goût de printemps sous un magnifique soleil après tant de journées de pluie. J'avais envie de savourer ce petit moment de tendresse.

Et puis l'histoire a stagné...

 

Anna, la jeune femme qui est devenue la mère de son enfant débarque en lui demandant d'assumer ses responsabilités. Et la, il n'est plus question de parler de jardin ni de fleurs mais uniquement de sa fille et encore sa fille dans les moindres détails: sa fille qui ne pleure pas, sa fille qui sourit, sa fille qui est belle, qui mange, qui dort, qui boit... Ce n'est plus qu'un lot de descriptions dont on se fiche totalement et qui n'apporte rien du tout à l'histoire. J'aurais aimé en lire plus sur ce moine cinéphile, sur la relation avec son père, sur la vie de cette jeune femme... et non, rien de tout ça.

Le jeune homme qui au départ ressemblait à un ado de 15 ans est soudain devenu un bon père de famille et se voit déjà finir sa vie avec la mère de son enfant.

En un coup de baguette magique il se transforme en homme parfait: il cuisine, s'occupe de sa fille à la perfection, lui apprend à parler, à marcher...

Bref, on se croirait presque dans Cendrillon.

 

Et je ne parle pas au final de l'écriture que je n'ai pas trouvé fluide du tout. Des répétitions à longueurs de temps, des discours souvent rapportés rendant la narration lourde...

Alors certes, de belles histoires parfois ça fait du bien au moral, mais à condition que le tout reste cohérent et recherché.

 

(édition: Points, année de parution: 2012, 333 pages, illustration: Flore Picon & Virginie Perrollaz)

Commenter cet article

Missycornish 18/03/2012 09:52

Salut Linette! Moi le titre il me donnait déjà pas envie de le lire. Tout le monde en parlait sur la blogosphère et rien que pour ça je ne le lirai pas! C'est dommage que tu n'ai pas aimé en tout
cas. Donc je suivrai ton conseil, je passe sur cette lecture. Bises et bon weekend!

Linette (pseudo) 18/03/2012 10:26



Coucou Moi c'est ma libraire qui m'a donné envie de lire ce livre, on a souvent les mêmes goûts... mais la je n'ai
vraiment pas accroché du tout. Je lis de plus en plus d'avis négatifs à présent donc je ne suis pas la seule Merci
d'être passé et au plaisir de lire tes belles chroniques. Bon weekend.



A-Little-Bit-Dramatic 12/03/2012 13:17

Ca ne me tente pas vraiment, même si je ne connais pas les auteurs nordiques et que je suis assez curieuse...Le résumé ne me donne pas envie, je ne me lancerais donc pas dans cette lecture, je
crois. :)

Linette (pseudo) 13/03/2012 09:19



beaucoup de personnes ont adorés ce livre et d'autres comme moi, ne lui trouve rien d'extraordinaire. Merci d'être
passé sur mon blog



Fransoaz 11/03/2012 17:22

On sent ta grande déception, tu ne t'y attendais pas du tout. J'avais émis plusieurs bémols aussi à cette lecture, des digressions (balade dans les bois, séjour hôpital) évitables et une jolie
petite fille bien trop sage et conciliante. Pour le reste je m'étais laissée bercer...

Linette (pseudo) 11/03/2012 20:48



Oui comme tu le dis. Ma libraire m'en a dit tellement de bien et encore une fois, je suis déçue du résumé du livre (que j'ai retouché dans mon article) qui ne correspond pas à l'image que l'on se
fait du livre. Je voulais m'évader dans un jardin, pas que l'on me parle sans arrêt d'un enfant grandiose. Je
partage aussi tes bémols.



Alex-Mot-à-Mots 10/03/2012 19:23

Je n'ai pas aimé non plus. Peu de roses, au final, dans ce roman.

Linette (pseudo) 11/03/2012 12:42



Tout à fait d'accord avec toi.



Marion 10/03/2012 11:32

Tout comme toi, je n'ai pas du tout aimé ce roman parce que le personnage principal m'a semblé vide, sans sentiments. L'histoire, quant à elle m'a parue sans intérêt...

Linette (pseudo) 10/03/2012 13:15



Oui, j'ai beaucoup aimé le début et puis j'ai trouvé (encore une fois) que le résumé du livre ne correspondait pas vraiment à l'image que l'on se fait du livre. Je m'attendais à trouver des
phrases poétiques et de plonger dans l'univers des plantes...donc vraiment déçue.