Sukkwan Island

Publié le par Linette (pseudo)

couv14436691.pngC'est de qui?

 

David Vann. Il est né en 1966 en Alaska et enseigne à l'université de San Francisco. Sukkwan Island est le premier de ses écrits a avoir été traduit en français. Il a reçu le prix Médicis étranger.


Ça raconte quoi?

 

Jim un père solitaire et accablé d'échecs personnels, décide d'emmener son fils Roy âgé de treize ans sur une île du sud de l'Alaska.

Au programme: chasser, pêcher, survivre à l'hiver glacial et surtout prendre un nouveau départ sur la vie.

Mais la nature ne tarde pas à montrer ses droits et les défaillances de Jim vont alors surgir et transformer leur séjour en véritable cauchemar.

 

Mon avis?

 

Depuis plusieurs semaines j'avais très envie de découvrir ce roman. Ma libraire et mon entourage n'ont cessé de m'en parler et de me prévenir: il fallait s'accrocher pour lire ce livre marquant.

Très curieuse, je me suis empressée de me le procurer et de le lire...

 

...et j'ai été déçue. Tout d'abord l'écriture ne m'a pas particulièrement séduite et j'ai même trouvé ça assez laborieux par moment. L'auteur a pour moi, une façon totalement détachée de raconter les événements et le tout manque de fluidité.

Je n'ai donc pas réussis à m'attacher aux personnages ni à éprouver de la compassion pour Roy qui doit pourtant subir le caractère "dépressif" de son père.

J'ai tout de même lu ce livre rapidement car on pressent dés le début qu'un drame va arriver. La nature changeante est très présente et décrite presque de façon angoissante. Les réactions de Jim sont souvent étranges... Voila pour le point positif.

 

Le drame qui entame la deuxième partie du livre ne m'a pratiquement pas touché. Certes on ne s'y attend pas mais j'ai perdu tout à coup tout intérêt pour ce récit. Sûrement parce que je m'attendais à autre chose, sûrement parce que j'attendais plus de description dans la psychologie des personnages...

Certaines scènes qui sont censées être choquantes m'ont fait presque rire (non je ne suis pas folle) à cause de ce style complètement détaché.

Bref, à force d'attendre que ce livre me choque et me touche, je suis passée totalement à côté.

 

(édition: Gallmeister, 199 pages,  année de parution: 2011)

Commenter cet article

amaryllis 14/05/2012 15:00

Je pense qu'en effet trop d'attente peut décevoir... Je n'ai pas été choquée, ce n'est pas vraiment ça, j'ai aimé la description des paysages, j'ai trouvé très fort cette spirale dans la quelle le
père est entraîné.

Linette (pseudo) 14/05/2012 19:40



Oui c'est vrai qu'il y a beaucoup de description de paysage qui rend l'histoire oppressante. La psychologie du père m'intéressait beaucoup au début mais m'a carrément lâchée plus tard.



Isa 07/05/2012 19:48

Je suis dans la catégorie de ceux qui ont adoré mais j'ai eu la chance de le lire avant d'en entendre trop parler.

Linette (pseudo) 08/05/2012 11:31



Oui ça y joue sûrement.  



Alex-Mot-à-Mots 02/05/2012 17:52

Un roman que toute la blogo a adoré, je fais partie de celle qui n'ont pas aimé.

Linette (pseudo) 03/05/2012 09:48



Ca me rassure de voir que je ne suis pas la seule. Je le trouve vraiment surrestimé au final.



A-little-bit-dramatic 28/04/2012 11:50

Je crois que je ne lirais pas ce livre...ça ne me tente pas, je crois que ce n'est pas trop mon genre...

Linette (pseudo) 28/04/2012 12:04



Moi même je n'ai pas aimé le style de l'écriture. Beaucoup de choses m'ont déçues dans ce livre.



Alex-Mot-à-Mots 23/04/2012 18:29

Pas été emballée non plus, et la fin m'a laissé sceptique.

Linette (pseudo) 25/04/2012 14:24



Je suis d'accord sur la fin aussi.