La terre des mensonges - Tome 1

Publié le par Linette (pseudo)

 

9782264051288FS-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

Je me suis enfin décidée à le lire, après plusieurs mois rangé dans ma bibliothèque...et je ne l'ai pas regretté.

 

 

 

C'est de qui?

 

Anne B.Radge. Elle est née en 1957 en Norvège et a écrit plus de 40 ouvrages. La trilogie de "la terre des mensonges" a été publié en plus de 20 langues et fait l'objet d'une adaptation pour la télévision.

 

 

Ca raconte quoi?

 

Quelques jours avant Noël, la tyrannique Anna Neshov se meurt dans sa ferme délabrée en Norvège.

Trois frères, un père absent et l'unique petite fille de la famille vont alors se retrouver dans une confrontation explosive, ou des rancoeurs, mais également un drame familial bouleverseront tout.

 

Mon avis?

 

Ce roman m'a fait ressentir pas mal d'émotions. Tout d'abord, un profond malaise avec Margido, cadet de la fratrie qui est gérant d'une entreprise de pompes funèbres.

Ce passage est très noir car il est question de suicide dans une famille, de procédures après un décès... Le chapitre m'a rendue nerveuse, morose et je n'ai alors pas eu besoin d'en lire plus pour constater que cette auteur avait un réel talent.

 

On fait connaissance d'Erlend le plus jeune, homosexuel, vivant dans un riche appartement avec son petit ami et n'ayant d'yeux que pour les choses qui brillent.

Puis arrive Tor, l'aîné, éleveur de cochons dans la ferme familiale. Torunn, sa fille, amoureuse des chiens (je me suis retrouvée un peu en elle), célibataire et un peu réservée.

Puis enfin le père, ombre fantomatique dans la maison.

 

J'ai ressentis énormément de compassion pour tous ces êtres, qui dans le fond, sont totalement seuls.

Ils font partis de la même famille, ils sont frères et pourtant ils ne se connaissent pas, une montagne les sépare.

On les découvre à travers leurs différents métiers. D'ailleurs à ce propos, bravo à l'auteur qui a réussi à m'instruire et m'intéresser concernant un élevage de porcs.

 

J'ai trouvé ce roman très réel, parfois cruel car en plus l'histoire se passe au moment de Noël et débordant de vérité sur de nombreuses familles. Les dialogues sont parfaits, on se croirait dans un récit.

J'ai plusieurs fois eu les larmes aux yeux, notamment avec Tor qui se retrouve complètement dépourvu et incompris face aux autres. Mais aussi avec le père, qui bien qu'absent, m'a touché.

 

De plus, la fin ne m'a donné qu'une seule envie: lire le second tome.

 

(edition: 10-18, 350 pages, année de parution: 2011)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laeti (histoires-de-livres) 28/11/2011 19:30

J'ai acheté ce livre au hasard la semaine dernière car il a eu le coup de coeur des librairies Sauramps. Tu me confortes dans mon choix! :)

Linette (pseudo) 29/11/2011 08:39



Tu ne vas pas le regretter je pense. Si tu aimes les histoires de famille... tu seras satisfaite. Moi qui ne suis pas trop fan de suite, la j'ai hâte de lire le deuxième.



Marc Lefrançois 28/11/2011 11:49

Oui, ça donne en effet envie de le lire! Et je vois que tu es plongée dans "La délicatesse", c'est aussi un excellent roman que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire!

Linette (pseudo) 28/11/2011 13:05



Oui je ferai ma critique prochainement



Marion 27/11/2011 20:32

Ton avis enthousiaste me donnerait presque encore une fois envie! Je dois te dire que ta chronique m'intrigue! Je le note!
Youhou tu lis la délicatesse! =) J'attends ton avis avec impatience en espérant que tu ne seras pas déçue!

Linette (pseudo) 28/11/2011 08:56



Merci. Oui franchement c'est un très bon livre. J'ai ressentis tellement de choses en le lisant, c'est comme si
j'étais dans la même pièce que tous ces personnages.


Je pense que la critique de "la délicatesse" va être faite rapidemment car c'est un livre qui se lit très vite.