Les Aventures d'Alice au Pays des Merveilles

Publié le par Linette (pseudo)

librio389-2000

(édition: Librio, 92 pages, année de parution: 2000, illustrations: John Tenniel)


"Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda, et reprit sa course, Alice se leva d'un bond, car en un éclair, elle réalisa qu'elle n'avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s'engouffrer dans un vaste terrier sous la haie." Pourquoi Alice s'étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Coeur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous?

C'est au Pays des Merveilles que l'a entraînée le Lapin Blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll, mathématicien et logicien, met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie.

 

"Elle restait assise, les yeux clos, se croyant presque au Pays des Merveilles, tout en sachant qu'il lui suffirait de les rouvrir pour que tout redevienne l'ennuyeuse réalité."

 

Et bien moi je préfère de loin mon ennuyeuse réalité que le monde des fous du Pays des Merveilles. Parce que oui, ils sont tous cinglés la dedans, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Si bien que l'on se demande pourquoi on parle de Merveilles et comment Alice fait pour ne pas devenir aussi tarée qu'eux.Alice_par_John_Tenniel_06.png

 

Mon début de chronique parait négatif et pourtant j'ai vraiment aimé ce petit conte qui est une ode à l'imagination. Les choses ont rarement un sens lorsque l'on rêve, les situations s'emboîtent les unes dans les autres sans que l'on se pose de questions. C'est ce qui se passe dans Alice au Pays des Merveilles.


Rien n'a de sens, tout parait absurde, les personnages sont loufoques et raisonnent d'une drôle de façon. Mais je me suis attachée à Alice, cette jeune fille qui arrive à évoluer dans ce monde totalement bizarre et qui s'intéresse à la moindre petite chose qu'elle va croiser sur son chemin.

Alice_par_John_Tenniel_27.pngJ'ai pu admirer l'imagination débordante de Lewis Carroll, qui à la base, avait vraiment raconté cette histoire à une petite Alice qu'il connaissait et à qui il a dédié ce conte.

Je lirai donc la suite "De l'autre côté du miroir et ce qu'Alice y trouva" avec plaisir.

 

En attendant les amis, je vous souhaite un très joyeux Non-Anniversaire!!

 

 



 


Publié dans Contes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laeti (histoires-de-livres) 08/02/2013 08:57

Merci! un Joyeux non-anniversaire à toi aussi !!! C'était la phrase qui m'avait marquée quand j'étais gamine et que j'avais vu le dessin animé!

Linette (pseudo) 08/02/2013 09:44



Merci. C'est vrai qu'elle représente bien l'ensemble de l'oeuvre. ^^



Alex-Mot-à-Mots 31/01/2013 13:27

Liras-tu la suite : "De l'autre côté du miroir" ?

Linette (pseudo) 31/01/2013 14:27



Oui je l'ai mis dans ma chronique