La Dame aux Camélias

Publié le par Linette (pseudo)

Armand et Marguerite vivent un amour immense qui survit à tous les obscouv48440718tacles et à toutes les tromperies. Le père d'Armand interdit cet amour inconvenant. Mais rien n'aura empêché le bonheur d'aimer, la virginité retrouvée, l'argent et les conventions dédaignés. L'amour véritable, c'était pour Marguerite l'espoir, le rêve et le pardon de sa vie.

Tout lui fut donné, mais à quel prix!

 

Ce roman, dont Alexandre Dumas fils tira aussi au drame, est inspiré de l'existence authentique de Marie Duplessis. Merveilleusement belle et et intelligente, cette courtisane fut adorée du Tout-Paris et de l'auteur lui-même. Il dut renoncer à elle, car il n'était pas assez riche. Verdi fit de ce drame un opéra sublime, La Traviata. 

 

"Toute la vie de Marguerite semblait être passée dans les baisers dont elle me couvrait, et je l'aimais tant, qu'au milieu des transports de mon amour fiévreux, je me demandais si je n'allais pas la tuer pour qu'elle n'appartînt jamais à un autre."

 

Quelle belle et tragique histoire que celle d'Armand et de Marguerite! C'est la première fois que je lisais un livre d'Alexandre Dumas fils et je dois dire que je suis conquise. L'écriture est fluide et l'auteur ne s'embarrassait pas avec de longues descriptions redondantes, comme on peut parfois le redouter en matière de classiques. Dés les premières pages, il a su me transporter en plein Paris à une toute autre époque et tout comme Maupassant ou Zola, m'a fait ressentir beaucoup de sensations, d'émotions différentes.

 

Marguerite est un personnage qui m'a beaucoup plu. Courtisane mais loin d'être soumise, elle est franche et parfois effrontée, n'hésitant pas à se moquer ouvertement d'une personne en public. Mais dérrière son culot se cache une femme sensible, qui rêve surtout d'une autre vie et de liberté. Dumas nous dresse son portrait de façon touchante et on devine, à travers ce portrait, qu'il fait l'éloge de Marie Duplessis.

Armand, quant à lui, est un homme amoureux, passionné, tout simplement. Il fera donc tout pour être auprès de sa belle malgré les nombreux obstacles.

 

Enfin Dumas nous montre également le jugement sévère de la bourgeoisie parisienne face aux courtisanes. Adorées, jugées, elles se retrouvaient surtout complètement délaissées lorsque les hommes se lassaient d'elles.

 

J'ai refermé ce livre avec quelques larmes aux yeux car finalement il en fallait vraiment peu pour que Marguerite et Armand puisse vivre leur idylle. Emue également car l'histoire entre M. Dumas et Marie Duplessis a du être tout aussi belle et déchirante. J'aimerai d'ailleurs lire une biographie concernant cette dernière.

 

Vous pouvez également lire la chronique de Aaliz 


Commenter cet article

Malika 24/01/2013 09:37

Je garde un très fort souvenir de cette lecture. Margueritte est un très beau personnage.

Linette (pseudo) 24/01/2013 13:41



C'est vrai qu'elle est unique en son genre.



Sue 23/01/2013 12:57

J'ai aimé le lire, c'est magnifique comme histoire, si beau et si triste à la fois...

Linette (pseudo) 23/01/2013 13:44



C'est vrai. C'est une tragédie dans la même lignée que Roméo et Juliette.



charmant-petit-monstre 20/01/2013 09:57

Ah la Dame aux Camélias ! Que j'aime cette histoire, le roman et ses déclinaisons (La Traviata et Moulin Rouge). Il faudrait que je me remette à lire le livre, ça date un peu... Tu m'as donné envie
Linette ! Allez, un petit air de l'opéra pour débuter la matinée !

Linette (pseudo) 20/01/2013 11:52



Profites bien alors!



Enigma 17/01/2013 17:26

Si je dois découvrir Alexandre Dumas Fils ce sera avec ce livre, tu m'as convaincu! =)

Linette (pseudo) 18/01/2013 11:44



Chouette! J'espère qu'il te plaira.



Alex-Mot-à-Mots 17/01/2013 10:40

Un roman qui ne m'avait pas passionné, à l'époque.